www.ouestmediainfo.cm

OUEST / CAMPAGNE ELECTORALE A BAFOUSSAM : LES EFFIGIES DU CANDIDAT BIYA DECOLLEES ET DECHIREES

Alors que par  le passé le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC)  avait été accusé de vandalisme sur les affiches de ses concurrents, cette fois  le parti de «  la force de l’expérience » subit la foudre de ses victimes d’hier.

       Ce constat peu reluisant bien que présent dans les esprits, n’a pas été évoqué au cours du lancement de la campagne du candidat BIYA  dans la commune de Bafoussam 1er, tenu le 25 Septembre 2018 dans les entrailles de la maison de parti de Bafoussam. Dr Jules Hilaire FOCKA FOCKA, président de la commission communale  de coordination de campagne  et ses camarades ont à cette occasion, mis les bases d’une campagne, assorties d’un programme de déploiement en 10 étapes dans les 41 sous sections qui composent la section du RDPC Mifi – Centre. La circulaire du président national, lue et expliquée par Jacob NGUINI, délégué à la communication de cette commission, est articulée  autour de trois axes principaux à savoir la paix, l’unité nationale et la stratégie de campagne « inclusive » basée sur le porte à porte. «  Il n’y aura  pas de grands meeting » a conclu le journaliste émérite, par ailleurs  adjoint à l’édile de Bafoussam 1er.

                                                          

«  Le RDPC est un parti de stratèges. La  grande stratégie, c’est la mobilisation de nos militants. Nous avons de nombreux militants qui ont été tous inscrits sur les listes électorales et nous allons leur demander d’aller voter. Nous allons réveiller les indécis. Vous savez, une campagne avec 9 candidats, chacun passe et raconte des mensonges. Vous voyez ce qui se raconte sur les réseaux sociaux, les gens racontent du n’importe quoi. Ca peut perturber même certaines personnes qui étaient supposées déjà convaincues. Nous devons aller vers ces gens, leur expliquer la vérité ».  a indiqué le président de la commission communale de coordination, Dr FOCKA FOCKA

                Les représentants des partis politiques alliés ont été invités et la parole leur a été donnée afin qu’ils réaffirment  solennellement, si en était besoin, leur  soutien au candidat Paul BIYA.

Les affiches du candidat  Paul BIYA  apparemment  indésirables dans la ville de Bafoussam

      L’acte est certes réprimé  par la loi, mais quelques citoyens de la ville Bafoussam n’en ont cure. Les agents  chargés  de coller les affiches du candidat de «  la force de l’expérience » sur des supports publics de la ville sont soumis à la tâche de Sisyphe. Aussitôt placées, les affiches du candidat du RDPC  sont retrouvées en lambeau, éparpillées au sol. « Déchirer les affiches d’un candidat, c’est de la barbarie ». Lance Jacob NGUINI délégué à la communication pour la  campagne du candidat du RDPC dans la commune de Bafoussam 1er,  d’un air furieux et menaçant. « Pourquoi ils  se plaignent aujourd’hui,  ils ont pris l’habitude de déchirer les effigies des opposants comme si ce pays leur appartenait à eux seuls, qu’ils supportent aussi » Argumente Arnold TAMO, un jeune conducteur de moto exerçant  dans la cité capitale de la région de l’Ouest. Pour l’heure, seules les affiches  des candidats Joshua OSIH  et de Paul BIYA sont visibles dans les artères de Bafoussam, mais celles de « la force de l’expérience » sont victimes du vandalisme.  Aucune raison de saurait justifier de tels actes.

© ouestmediaifo.cm : Alexis YANGOUA   

Société

Politique

Sports

Economie

CULTURE

Santé

CMO ACTU

Astuces santé

 

My love song

Adresses Utiles

Vos adresses utiles ICI

Infos en bref

Ce jeudi 20 Juin 2019 au stade de la Masson, l’équipe nationale féminine de football en s’imposant face à la Nouvelle Zélande (2-1) a arraché...
Le Ministre camerounais de la communication René Emmanuel SADI a présidé ce jeudi 20 juin 2019 en mi-journée dans la salle  auditorium  ...
C’est le cheval de bataille du Réseau ZENU NETWORK à travers le Programme d’Education à la Citoyenneté Active et à la Culture. Son Coordonate...
Bien qu’interdites  de fonctionnement à la suite d’une décision du  ministre camerounais en charge des transports, Jean Ernest Massena...
A quelques jours ou semaines la sortie du futur Roi Bangou du lieu initiatique (Lahkep), conformément au  28 Janvier 2019 date de son arrestatio...

Nos Visites

71749
Aujourd'huiAujourd'hui65
HierHier154
Cette semaineCette semaine65
Ce moisCe mois1382
TotalTotal71749