www.ouestmediainfo.cm

COLLECTIVITES TERRITORIALES DECENTRALISEES/ LA VILLE DE FOUMBAN CELEBREE A BUENOS AIRES


La Commune de Foumban retenue comme meilleure pratique au cours de la 3eme édition du Prix International des Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) – Ville de Mexico – Culture 21

 

     Une délégation de la Commune de Foumban conduite par son maire, Dr Adamou Ndam Njoya, a pris part au 3eme sommet culture de CGLU qui s’est tenu à Buenos Aires en Argentine, du 3-5 Avril 2019.  La commune de la cité des arts honorait ainsi à une invitation spéciale de la coordination des CGLU en vue de la  validation de son projet retenu précédemment à l’issue d’un concours très couru.  99 candidatures de villes et Gouvernements Locaux provenant de tous les continents avaient  été reçues, soit 9 camerounaises techniquement accompagnées par le FEICOM  dont les communes de Dschang, Ngoulemakong, Foumban, Guider, Bafut, Ndop et la Communauté Urbaine de Douala.

En définitive, les villes de Lyon en France et  Seongbuk en Corée vont remporter la mise dite prix  International Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU)  avec à la clé 50 000 euro chacune. Le Prix International CGLU étant la reconnaissance des villes et  personnalités qui se sont distinguées par leur apport à la culture comme pilier du développement durable.

La commune de Foumban sera retenue en troisième position comme meilleure pratique devant rentrer dans la stratégie des CGLU.  Foumban était ainsi attendue à Buenos Aires pour un exposé plus détaillé du contenu de son projet. « Le Jury a sélectionné la candidature de Ville de Foumban pour devenir une bonne pratique, pour sa contribution significative à l’articulation des valeurs de la culture (patrimoine, diversité, créativité et transmission du savoir) avec la gouvernance démocratique, la participation citoyenne et le développement durable »,  a mentionné  JORDI PASCUAL, Coordonnateur Culture CGUL. «  Les villes à la tête des actions sur le rôle de la culture dans le développement durable « », fil rouge de ce 3eme sommet culture des CGLU de Buenos Aires au cours duquel Dr Adamou Ndam Njoya, a partagé  avec  une assistance rompue, la philosophie qui inspire toutes les actions  de la commune de Foumban partant du syndicat des communes du Noun  «  Foumban Ville d’hier, Ville d’aujourd’hui, Ville de demain. Le Chemin des héritages, du Contemporain, du Présent, de l’Environnement et du Devenir pour le Développement  humanisant  Durable ». 

                                                                    

 « Notre politique réside dans l’organisation d’une série d’activités chaque année autour des thèmes fédérateurs sociopolitiques, économiques, culturels, religieux, sportifs, environnementaux et de nouvelles technologies suivant: Marche Marathon Relais autour du Nsom( Fortifications, tranchées et autres vestiges qui marquent  l’ingénierie militaire, développée par les combattants Bamoun pour contrer l’invasion des fantassins Peuls venus de l’Adamaoua)  , Concours du Meilleur Batteur Percussionniste et Art Culinaire, Journée de Prières Interreligieuses, Fête du Café, Bantou’s Day, Carnaval de Foumban et sa Région, le projet Pôle Sport (Détection et formation des jeunes dans toutes les disciplines sportives, ceci à travers des pôles communaux) . Cela s’analyse par des programmes de formation, de recherches, de création et d’innovation intéressant des personnes de tous âges, les femmes jouant un rôle important. En effet, Foumban, ville historique, riche de son passé prestigieux de plus de 6 siècles, capitale du Royaume Bamoun, connait des mutations profondes : De la pure monarchie souveraine à la colonisation, Nchare Yen est le fondateur de la dynastie. Le Roi Njoya, 17ème de la lignée, il s’illustre par l’invention de l’écriture et la construction du Palais.

A l’indépendance : Foumban, ouverte, hospitalière, accueille les Assises de la Conférence de Réunification des deux Cameroun, en 1961.Des traditions monarchiques à l’affirmation républicaine et démocratique : Aujourd’hui, la Cité des Arts, Foumban continue de s’illustrer dans la liberté de création, et de spontanéité d’expression, caractéristiques de l’être humain. On s’inscrit dans le chemin, des HERITAGES, du patrimoine culturel matériel et immatériel. Du CONTEMPORAIN dans la perspective de ce qui se passe. Du PRESENT  qui est, on le vit, l’intelligence ne cessant de créer. L’ENVIRONNEMENT est le milieu de vie. Avec le DEVENIR, nous nous situons dans la dynamique permanente. LE DEVELOPPEMENT HUMANISANT DURABLE : c’est par les acteurs que la vie a un sens, pour leur bonheur, celui de l’être humain, de la société. Ce programme vise à rendre chaque personne responsable, engagée  pour le Savoir, Savoir faire, Savoir Etre, Etre et Agir Ensemble. Cultiver le Meilleur de Soi pour être Heureux et Vertueux : nos crédos ».Résume Dr Adamou Ndam Njoya, édile de Foumban.    

La commune de Foumban au 3eme sommet de CGLU à Buenos Aires

     Un peu plus de 500 représentants du monde entier  ont fait le déplacement de Buénos Aires en Argentine pour ce  3eme  sommet International des villes culturelles de CGLU, l’organisation mondiale des villes et Gouvernements Locaux. Auréolée de sa reconnaissance lors du sommet de Mexico, Foumban a été le digne ambassadeur du Cameroun à cette rencontre d’échanges et de partage sur le rôle de la culture dans les villes, dans les vies au cours de prochaines années. Du 3 -  5 Avril 2019, il était question de réaffirmer le rôle de la culture comme l’un des moteurs  du développement individuel et collectif. « Il était important d’avoir ce débat mondial sur les enjeux et les défis qui se présentent à nous. Mettre en commun les expériences, les idées, les buts et les projets, exerçant ainsi la créativité collective, nous permettra d’échanger en termes de politiques et de programmes culturels, avec pour horizon, le développement durable », a relevé  Enrique AVOGADRO, Ministre de la Culture de la ville autonome de Buenos Aires. La commune de Foumban à travers le chef de son exécutif est allée avec  des cas pratiques et palpables pour étayer sa vision. A titre illustratif : Le concours de meilleurs batteurs percussionnistes est  avant tout un exercice dont l’objectif est d’apprécier la capacité des compétiteurs, à  mettre  en commun leur  créativité  et les acquis tirés de la maitrise l’existant c'est-à-dire le patrimoine culturel. Un savant mélange qui crée une originalité exportable par les acteurs, sur plan régional, national et dans quelques pays de la sous région Afrique Centrale. Le carnaval de Foumban et sa région est une foire  à la fois culturelle, artistique et agro sylvo pastorale qui attire des hommes et femmes issus de toutes les régions du pays et de la diaspora. « La culture nous permet de croître en tant que ville dans la mesure où elle génère de très nombreuses opportunités de travail : derrière chaque pièce de théâtre, derrière chaque récital, derrière chaque film ou chaque festival, des milliers d’hommes et de femmes œuvrent pour rendre cela possible, redoublant d’efforts et de dévouement ». Horacio Rodríguez Larreta, Chef du Gouvernement de la Ville Autonome de Buenos Aires. La commune de Foumban dont l’expertise du maire est gravée dans les annales  de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la Science et la Culture (UNESCO), vient par cette reconnaissance internationale porter un précieux point au compteur du Cameroun.

©ouestmediainfo.cm : Alexis YANGOUA

Société

Politique

Sports

Economie

CULTURE

Santé

CMO ACTU

Astuces santé

 

My love song

Adresses Utiles

Vos adresses utiles ICI

Infos en bref

Ce jeudi 20 Juin 2019 au stade de la Masson, l’équipe nationale féminine de football en s’imposant face à la Nouvelle Zélande (2-1) a arraché...
Le Ministre camerounais de la communication René Emmanuel SADI a présidé ce jeudi 20 juin 2019 en mi-journée dans la salle  auditorium  ...
C’est le cheval de bataille du Réseau ZENU NETWORK à travers le Programme d’Education à la Citoyenneté Active et à la Culture. Son Coordonate...
Bien qu’interdites  de fonctionnement à la suite d’une décision du  ministre camerounais en charge des transports, Jean Ernest Massena...
A quelques jours ou semaines la sortie du futur Roi Bangou du lieu initiatique (Lahkep), conformément au  28 Janvier 2019 date de son arrestatio...

Nos Visites

71889
Aujourd'huiAujourd'hui77
HierHier128
Cette semaineCette semaine205
Ce moisCe mois1522
TotalTotal71889