www.ouestmediainfo.cm

Bamboutos/Galim veut s’affranchir de la tutelle des Bamboutos

Elie Saker TSHOUONGANG_Maire de Galim
Elie Saker TSHOUONGANG_Maire de Galim

Les galimois se sont exprimés à travers les conseillers municipaux.

       La salle des actes de la mairie de Galim dans le département des Bamboutos a abrité le 17 Mai 2018 la session ordinaire de conseil de la commune, consacré à l’examen et à l’adoption du compte administratif du maire et de celui de gestion matière pour l’exercice 2017

. Il ressort de la proposition de compte présenté par le maire Elie Saker TSHOUONGANG et adopté par l’ensemble des conseillers municipaux que d’un primitif de 600 millions de F cfa , les recettes réalisées sont de l’ordre de 51%. Une collecte investie dans les services sociaux de base. En terme de recouvrement, quelques rubriques affichent des chiffres très dérisoires entre autres la taxe foncière dont même certains conseillers municipaux ou petits maires en seraient redevables, les droits de permis de bâtir. Ces pesanteurs sont aussi la traduction de l’inefficacité des conseillers municipaux dans leur mission d’animateur des activités socio économiques et culturelles des localités dont ils sont représentants au sein de l’organe délibérant. Globalement, cette commune entièrement rurale présente une note d’encouragement qui laisse à penser qu’elle peut légitimement ambitionner l’un des prix mis en jeu par le Programme National de Développement Participatif (PNDP), dans le cadre de la deuxième édition du «  Guichet de performance ». Tenez 

 Quelques Rubriques exercice 2017

         Prévisions

       Réalisations

Contribution des patentes

       10  000 000 f cfa

   6 000 000 f cfa

Produits de l’impôt libératoire       

       17 000 000 f cfa

   16 000 000 f cfa

Redevances forestières

       17 000 000 f cfa

   12 000 000 fcfa

Droits de timbre automobile

       19 000 000 f cfa

   19 000 000 f cfa

Droits de fourrière

         4  000 000 f cfa

     3  000 000 f cfa

Droits de place sur les marchés

       13 000 000 f cfa

   12 000 000 f cfa

Droits de timbres communaux

         3 000 000 f cfa

     4 500 000 f cfa

Taxes de stationnement

         3 2 00 000 f cfa

       4 000 000 f cfa

 

   « Les difficultés dans la commune, on les a toujours. Mais l’exécutif et tous les conseillers se sont mis au travail et tout se passe bien. Je félicite aussi l’équipe technique de la mairie, le receveur municipal, le secrétaire général et ses collaborateurs. Nous avons des arguments pour 2018 ». Rassure le maire Elie Saker. Selon le préfet du département des Bamboutos invité à ce conseil municipal, cette progressivité affichée par la commune de Galim est la meilleure du département.

Me TETANG_conseiiler municipal
Me TETANG_conseiiler municipal

       Une autre innovation dans Galim, c’est la mise à la disposition de la population par la mairie d’un numéro vert le 8567, afin de juguler le vol du bétail très récurent dans cette municipalité. « A Galim le vol du bétail est devenu un sport favori pour certaines personnes, de sorte que toute la population s’en plaint. C’est la raison pour laquelle l’exécutif communal de Galim a mis sur pied un système de numéro vert qui permet aux populations de signaler tout cas de vol aux autorités » précise Maître Michel TETANG, conseiller municipal.

Les populations de Galim sollicitent l’érection de leur unité en département

    Pour un développement harmonieux de leur unité administrative, les « galimois » veulent un département. Cette sollicitation a été rendue public au cours dudit conseil municipal à travers le rapport des travaux effectués en commission. Galim ne veut plus dépendre des Bamboutos. Une dépendance qui semble lui causer quelques torts notamment sur le plan politique. Les choix opérés depuis le département, n’ont pas toujours reçu l’assentiment de cette base politique. Avec une population d’environ 80 000 habitants repartis sur une superficie de 513 km2, Galim peut s’appuyer sur son dynamisme agricole, pastoral et d’un sous sol riches en minerais pour développer ses rêves. Un autre rêve pas aussi mirifique, c’est la résurrection de Volcan Football club. L’édition 2018 du championnat de vacances initié par l’édile Elie Saker TSHOUONGANG servira de rampe de la relance cette équipe mythique de Galim.

Alexis YANGOUA (ouestmediainfo.cm)

 

Société

Politique

Sports

Economie

CULTURE

Santé

CMO ACTU

Astuces santé

 

My love song

Adresses Utiles

Vos adresses utiles ICI

Infos en bref

Ce jeudi 20 Juin 2019 au stade de la Masson, l’équipe nationale féminine de football en s’imposant face à la Nouvelle Zélande (2-1) a arraché...
Le Ministre camerounais de la communication René Emmanuel SADI a présidé ce jeudi 20 juin 2019 en mi-journée dans la salle  auditorium  ...
C’est le cheval de bataille du Réseau ZENU NETWORK à travers le Programme d’Education à la Citoyenneté Active et à la Culture. Son Coordonate...
Bien qu’interdites  de fonctionnement à la suite d’une décision du  ministre camerounais en charge des transports, Jean Ernest Massena...
A quelques jours ou semaines la sortie du futur Roi Bangou du lieu initiatique (Lahkep), conformément au  28 Janvier 2019 date de son arrestatio...

Nos Visites

71622
Aujourd'huiAujourd'hui92
HierHier137
Cette semaineCette semaine1040
Ce moisCe mois1255
TotalTotal71622